DE
10.03.2010
Deux ennemis inséparables

Presse

Le tout porté par un trio composé d'une musicienne dont l'immobilité a de quoi effrayer et deux comédiens qui, a l'inverse, bondissent en tout sens et racontent le parcours de leur personnage avec un talent et une vivacité formidables. [...] Et en prime, une vraie performance acrobatico-sportive qui n'aurait pas déparé aux jeux olympiques.
COUP de CŒUR de la Presse, Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy, 2008

Avec énormément d'humour, Roger Hilgers et Eno Krojanker campent ces deux ados vantards et pourtant pas si sûrs d'eux qu'ils voudraient le faire croire. Une tragi-comédie contemporaine où l'émotion se dissimule à peine derrière le rire.
J.-M. Wynants, Le Soir

Une mise en scène rigoureuse et pointue pour ce spectacle majeur, interpellant, aux mille facettes, des dialogues bruts, des silences explicites, un décor implacable, froid, une intensité dramatique fluctuante, qui déconcerte, étreint, envahit, laisse pantois.
Philippe Vacilive

Extrêmement précise, la mise en scène de Marcel Cremer accentue le sentiment de malaise sous-jacent. D'une légèreté apparente émane une réelle gravité. Abordé avec concision en un lieu défini, un thème infini envahit ensuite l'espace intime de chacun. Jeu, set et match.
Laurence Bertels, La libre Belgique