DE
09.07.2013
Extraits de Presse - Marée haute

« Marée haute » est raconté à tour de mains, à tour de pieds et à tour d'images fortes. On parle allemand et français, il n'y a jamais de problèmes de compréhension. Line Lerho, Leila Putcuyps et Sascha Bauer interprètent leur rôle avec une grande force descriptive et beaucoup de charme. Pour enfants à partir de sept ans et adultes, du théâtre qui donne du courage - si désespérée la situation soit-elle.

Grenz-Echo du 25 septembre 2012 (Petra Förster)

 

 « Un décor fantastique, devant lequel le bateau ″arche″ sombre. Trois survivants, membres de l'orchestre du bateau, en réchappent, ils trouvent refuge sur une île. Avec quelques séquelles [...] Surgit alors une pomme bien rouge et juteuse, ils oublient leur handicap respectif, une violente dispute s'engage autour du fruit, ce qui mène à la destruction du petit monde qu'ils s'étaient construit. Quand les protagonistes constatent les dégâts avec effroi, ils se retranchent derrière leur handicap. Ils vont alors apprendre la solidarité et s'investir judicieusement dans la construction d'un radeau salutaire.
Une mise en scène féerique [...] »
Hanauer Post, 07.10.2013 (Dieter Kögel)

 


« ... un fascinant spectacle pour enfants où il est question d'entraide et qui a subjugué le public adulte. Les yeux étincelants et les joues en feu, installés sur des gradins en demi-cercle comme dans un théâtre grec, les spectateurs ont suivi les exploits des acteurs qui racontaient leur histoire en français et en allemand, accompagnés de musique, de chants et d'investissement physique ... [Le petit groupe] repartira finalement en voyage à grands renforts de musique et un monceau d'animaux pour voguer sur les 7 mers - et peut-être rentreront-ils chez eux ou se produiront-ils devant un autre public ébloui qui - comme celui de Hanau - les applaudira avec enthousiasme en martelant le sol des pieds. »
Hanauer Allgemeine, 09.10.2013