DE
10.03.2010
POUR et CONTRE

Pendant de longues années, nous avons cru connaître des temps de paix et nous avons joué à la guerre.
Sur scène aussi.

 

Nous avons voulu déranger le calme apparent qui nous entourait depuis plus de 50 ans. Nous avons embrassé, mordu, griffé et botté le spectateur pour l'empêcher de tomber dans un sommeil de cent ans. Et aussi pour montrer que la paix n'était pas au rendez-vous dans tous les pays du monde. Et que nous étions en partie responsables de ce déséquilibre. Nous avons pesté CONTRE le capitalisme criminalisant qui faisait rage, nous avons tenté de démasquer les mécanismes du pouvoir et de la manipulation. Nous avons montré les atrocités de la guerre afin de mieux apprécier et préserver la paix.
Et pourtant, la guerre est à notre porte. Tout près de chez nous. Dans les visages et les histoires des gens qui viennent chercher refuge et sécurité dans notre voisinage.
Une nouvelle ère a commencé.
Que faire ?
S'il était important en temps de paix de montrer la guerre sur scène, alors, lorsque la guerre frappe à notre porte, il est important de montrer sur scène la paix et ses possibles : soutenir ce qui réussit ou peut réussir. Se montrer vulnérable en montrant l'espoir et en insistant sur le droit de chacun au bonheur.
Je n'entends pas par là offrir au spectateur un havre de bien-être de 90 minutes dans un fauteuil de spectacle. J'entends par là que nous devons particulièrement intercéder POUR les choses pour lesquelles il vaut la peine de se battre et pour lesquelles il vaut la peine de vivre. Notre démocratie est peut-être souffreteuse. La liberté et l'égalité sont loin de prévaloir partout dans le monde. Les valeurs démocratiques méritent cependant qu'on les défende, qu'on les invoque et qu'on se batte pour elles.
Sur scène aussi.

 

L'année 2016 sera une année d'effervescence pour AGORA. Nous conclurons des partenariats avec des collègues et des théâtres flamands et wallons. Nous nous pencherons sur La Ferme des Animaux d'Orwell et sur Robin des Bois. Nos projets de pédagogie de théâtre s'intensifieront. En collaboration avec notre nouveau partenaire organisateur TRAC, nous tâcherons de rassembler au cours du nouveau Festival de Théâtre le plus grand nombre possible de personnes. Cela est et reste une des grandes forces du théâtre.

 

Au nom du théâtre AGORA, je vous souhaite beaucoup de rencontres en 2016 et au-delà.

 

Kurt Pothen

Directeur artistique

en décembre 2015


10.03.2010
Les administrateurs délégué(e)s

Au mois de mars 2014, le forum de l'AGORA a décidé à l'unanimité de confier la direction artistique à Kurt Pothen. Le conseil d'administration a désigné Roger Hilgers et Alexandra Schumacher au poste de direction de l'association.

Roger Hilgers est gérant pour les secteurs agenda, réseaux & communication;

Alexandra Schumacher pour les secteurs finances et personnel.